En quoi consiste ce test ?

Notre test permet de renseigner sur la présence et l’activité de cellules immunitaires nécessaires à la future implantation de l’embryon. En effet, un défaut ou, au contraire, une activité immunitaire locale excessive peut aboutir à l’échec de l’implantation embryonnaire. Ce diagnostic permet de définir une prise en charge précise et personnalisée de l’infertilité afin de rétablir l’équilibre endométrial et favoriser ainsi l’implantation de l’embryon.

A qui s’adresse cette démarche ?

Cette exploration est plus particulièrement destinée :

  • Aux femmes présentant des échecs d’implantation répétés et inexpliqués après plusieurs tentatives de FIV/ICSI.
  • Aux femmes ayant fait plusieurs fausses couches
  • Aux femmes envisageant le recours au don d’ovocytes et désireuses de s’assurer au préalable d’une réceptivité utérine adéquate.
  • Aux femmes présentant une infertilité inexpliquée.

Ce test peut néanmoins être réalisé par toute femme désireuse de s’assurer de l’absence de problème de réceptivité utérine même en début de parcours de PMA

Qu'est-ce qu'une biopsie d'endomètre ?

Il s’agit d’un prélèvement de la muqueuse endométriale. A l’aide d’une pipelle de Cornier, le gynécologue va effectuer un prélèvement de votre endomètre qu’il va disposer dans deux tubes distincts. Cet acte très rapide peut néanmoins être douloureux sur le moment. Nous vous encourageons donc à en discuter auparavant avec votre médecin.

Comment faire pour réaliser ce bilan de réceptivité utérine ?

Nous ne réalisons pas la biopsie dans notre laboratoire. Il faut prendre rendez- vous avec votre gynécologue.  Le matériel nécessaire à la biopsie est envoyé à votre médecin sur simple demande de celui-ci par email. Si votre gynécologue ne souhaite pas réaliser cet examen nous pouvons vous orienter vers d’autres gynécologues proches de chez vous.

A quel moment du cycle réaliser une biopsie d'endomètre, en vue d'un bilan de récéptivité utérine ?

Cette date doit être programmée avec le médecin qui réalisera ce prélèvement car elle dépend pleinement de votre cycle.

Pour les femmes ayant des cycles réguliers :

La biopsie peut etre réalisée en cycle naturel 5 à 9 jours après l’ovulation ou 7 à 11 jours après le pic de LH.

Pour les femmes ayant des cycles irréguliers ou les femmes en dons d’ovocytes :

La biopsie sera réalisée sous « cycle substitué » après au moins 10 jours d’œstrogènes seuls et 7 jours d’œstrogènes et progestérone. Le traitement vous sera prescrit par votre gynécologue. Les œstrogènes sont à commencer le 1er jour du cycle (1er jour des règles) Pour les personnes n’ayant pas de cycle votre médecin pourra vous prescrire de prendre la pilule pendant 1 mois (afin de recréer un cycle) puis de débuter les œstrogènes le 1er jour des règles.

Nous conseillons cependant de réaliser la biopsie en cycle substitué quelque soit la régularité de votre cycle. En effet près de 3 % des biopsies réalisées en cycle naturel ne peuvent pas être analysées car la biopsie n’a pas été faite en fenêtre d’implantation ; les patientes sont donc contraintes de refaire une biopsie.

Toute analyse débute par la confirmation histologique de datation de l’endomètre qui doit confirmer la phase lutéale (confirmation réalisée par le centre de pathologie de Passy). Si la datation révèle une phase proliférative ou une phase sécrétoire trop tardive, le bilan de réceptivité utérine ne sera pas réalisé car non interprétable.  Dans ce cas les analyses ne seront pas facturées, seule la datation histologique sera à régler (si non prise en charge).

Il conviendra alors de reprendre un RDV avec votre médecin pour refaire une biopsie.

Faut-il des documents/du matériel particulier pour réaliser un bilan ?

Sur simple demande, nous envoyons aux médecins (pas d’envois aux patientes) désireux de collaborer, des kits avec le matériel prévu pour 2 à 10 patientes.

Ces kits contiennent pour chaque patiente :

  • un flacon de formol
  • un tube de RNA Later (stabilisateur et conservateur des ARN)
  • une fiche informative (à compléter par la patiente et le médecin) sur les antécédents relatifs aux problèmes de fertilité
  • un consentement à signer par le médecin et la patiente
  • une fiche explicative pour la patiente concernant les envois à effectuer et la marche à suivre
  • les conditionnements pour envoyer ces prélèvements

Une copie des résultats de sérologies pour le VIH, l’hépatite B et C, datant de moins d’un an au jour de la biopsie, avec signature du médecin biologiste, sera à fournir avec la biopsie. Pour des raisons de réglementation nous ne pouvons actuellement analyser que les prélèvements dont les résultats de ces sérologies sont négatifs (ou chez les patientes immunisées pour l’hépatite B). En l’absence de copie valide de ces résultats nous ne pourrons pas faire les analyses (les copies d’écran du dossier médical ou les les impressions de résultats reçus par voie électronique  ne sont pas acceptés).

Les envois de kits se font uniquement le mercredi par colissimo. Les demandes faites le lundi ou mardi seront prises en compte pour un envoi dans la semaine, les demandes faites les jours suivant seront prises en compte pour le mercredi de la semaine suivante.

Ces kits sont envoyés gratuitement au médecin, les frais d’envois étant inclus dans le tarif de la biopsie à régler par la patiente.

Ces kits se conservent plusieurs mois à température ambiante.

Comment réaliser l’envoi des prélèvements ?

Il est impossible de déposer les prélèvements au laboratoire dont l’accès est restreint au personnel et transporteurs

L’envoi doit se faire par la Poste ou transporteurs spécialisés (cas de patientes avec hépatite B guérie)

Renvoyer au plus vite les 2 enveloppes (prévoir envoi rapide pour les biopsies faites hors France métropolitaine) afin que le prélèvement nous parvienne sous 48h.

Eviter l’envoi en fin de semaine ou veille de jours fériés. Vous pouvez conserver la biopsie au réfrigérateur en attente de l’envoi.

Dans l’enveloppe « MatriceLAB Innove » :

  • La boite contenant le petit tube avec biopsie dans son sachet plastique
  • Le formulaire de consentement signé
  • Le bilan de réceptivité « MatriceLAB Innove »
  • L’ordonnance signée par votre médecin
  • La copie des résultats de sérologie de moins d’un an

Dans l’enveloppe « Centre de pathologie » :

  • Le sachet plastique contenant le pot de formol avec biopsie
  • La fiche de renseignement « Centre de Pathologie » avec vos coordonnées et celui du médecin
Quel est le coût de ces analyses ?

La biopsie d’endomètre et son analyse histologique sont pris en charge par la Sécurité sociale (pour les patientes françaises) dans le cadre de la prise en charge à 100%.

En revanche le coût des analyses effectuées par MatriceLAB Innove n’est pas remboursé par la Sécurité sociale et reste donc intégralement   à la charge de la patiente (cf tableau ci-dessous), nous vous encourageons cependant à prendre contact avec votre mutuelle complémentaire pour un éventuel remboursement. Une facture sera envoyée par email sous 2 semaines à partir de la date de réception de la biopsie indiquant le montant des analyses à régler à MatriceLab Innove par virement.

Si le prélèvement n’est pas interprétable (mauvaise phase du cycle, prélèvement trop petit…), les analyses ne seront pas facturées. Il conviendra alors de reprendre rendez-vous avec votre médecin.

L’analyse histologique pour les patientes étrangères est également à la charge de la patiente et coûte environ 33 euros. Vous recevrez par courrier une facture du centre de pathologie à cet effet avec leur modalité de règlement.

Tarifs 2018 en euros (avec TVA à 20% et frais de port inclus)

 Tarifs France MétropolitaineTarifs France Outre Mer et
Pays francophones de l'UE
Tarifs Pays non francophone
ou hors UE
Tarifs Bilan Initial465468Nous contacter
Tarifs Bilan sous thérapeutique*372374.4Nous contacter

* Le tarif bilan sous thérapeutique est valable uniquement pour les biopsies effectuées avec le traitement proposé par MatriceLab Innove à l’issue de la première biopsie réalisée

Combien de temps durent les analyses ?

Vous recevrez vos résultats par courrier sous 3-4 semaines à partir de la date de réception de la biopsie sous réserve que le règlement ait bien été effectué. Ce délai est allongé lors des vacances de Noël, de Pâques et au mois d’août (renseignement rubrique Actualités). Un double de ce compte-rendu avec les éventuelles recommandations thérapeutiques sera adressé à votre médecin. Nous vous conseillons de prendre contact avec celui-ci pour l’interprétation des résultats et la mise en place des stratégies thérapeutiques proposées.

Quand peut-on refaire une tentative de FIV/ICSI après la biopsie ?

La prochaine tentative de FIV peut être envisagée au plus tôt 2 mois après la biopsie (délai d’obtention des résultats + éventuel traitement préconisé) mais doit surtout être réalisée dans les 6 à 9 mois suivant la biopsie. : L’état immunitaire utérin est susceptible de varier au cours de la vie et peut être influencé par de nombreux facteurs. Le présent profil immunitaire utérin est donc valide pour les 9 mois à venir en l’absence d’événement intercurrent majeur (intervention chirurgicale utérine, grossesse, infection pelvienne). Au-delà, il devra être réactualisé pour guider la personnalisation des tentatives.

Les analyses sur ma biopsie n'ont pas pu être réalisées quand puis-je refaire une nouvelle biopsie ?

Dans certains cas (<5%) il arrive que nous ne puissions pas vous rendre de résultats car soit:

  • la quantité de prélèvement est insuffisante
  • la biopsie est dégradée (dégradation de l’ARN) dû à un délai de transport trop long, un mauvais conditionnement…
  • la  biopsie a été réalisée dans la mauvaise phase du cycle (phase proliférative ou sécrétoire tardive)

Dans ce cas les analyses ne seront pas facturées, seule la datation histologique sera à régler (si non prise en charge). Il conviendra de reprendre rendez-vous avec votre médecin pour refaire une nouvelle biopsie en laissant passer un cycle complet. Cette nouvelle biopsie ne peut  donc être faite le mois d’après : il faut donc deux mois d’écart entre la première et la deuxième biopsie pour éviter que l’effet de la première biopsie n’influe sur les résultats de la deuxième.